Une interview de Soeur Lucie recueillie par le site L’Homme Nouveau

Cette année, les ordinations seront célébrées avec un nombre de fidèles plus restreint que d’habitude en raison des mesures sanitaires.  Pour que nous soyons malgré tout les plus nombreux possible à porter ces tout nouveaux prêtres dans nos prières, sœur Lucie a pensé, sur Hozana, une neuvaine pour la sainteté des prêtres du 29 juin au 7 juillet 2020.  

Entretien avec sœur Lucie, de la Fraternité Missionnaire Marie Mère des Apôtres
Propos recueillis par Marthe Bassot 

 

Vous avez mise en place une neuvaine de prière pour les prêtres, pourquoi portez-vous cette intention en particulier ?

A l’âge de 15 ans, j’ai découvert l’importance et la beauté du don du sacerdoce, et j’ai pris conscience de la nécessité de prier pour les prêtres. J’ai réalisé qu’un prêtre était présent, d’une manière ou d’une autre, derrière la plupart des grâces reçues au long de ma vie et derrière chaque rencontre personnelle avec Dieu. Aujourd’hui je suis dans une communauté, la Fraternité Missionnaire Marie Mère des Apôtres, où les sœurs ont pour vocation principale de prier pour la sainteté des prêtres. Cette communauté, établie dans le diocèse de Fréjus-Toulon, a pour mission de rendre les paroisses missionnaires et attractives. Cette année, un jeune prêtre parisien membre de la chaîne de prière « Mission Marie Mère des Prêtres », le père Sébastien Coudroy, m’a demandé de rédiger une neuvaine pour les prêtres sur la communauté Hozana, ce que je fais avec joie.

 

Pourquoi avez-vous fait ce choix de dates : du 29 juin au 7 juillet ?

Suite à la pandémie, il y aura cette année peu d’ordinations, beaucoup sont reportées pour que les fidèles puissent y assister. En outre, prier fin juin, au moment de l’anniversaire d’ordination de nombreux prêtres, permet de prier pour leur renouvellement dans la grâce de leur sacerdoce. Cette neuvaine commence le jour de la solennité de saint Pierre et saint Paul, pasteurs de l’Église. Elle a été créée, comme un cadeau d’anniversaire à offrir à nos prêtres. Enfin, suite à toutes les révélations de scandales cléricaux, notre désir d’avoir de saints prêtres est décuplé. Pour autant, ils ne tombent pas du Ciel mais sont enfantés par la prière de l’Église. Prier pour leur sainteté est donc aussi notre responsabilité.

 

Que proposez-vous concrètement aux participants de la neuvaine pour s’unir à cette prière ?

Pendant neuf jours, nous allons présenter à Dieu dans la prière divers aspects de la vie du prêtre : le prêtre, homme de l’Eucharistie ; le prêtre, apôtre de la miséricorde ; le prêtre, ministre de la parole ; le prêtre et la croix ; le prêtre, un homme consacré dans le célibat… Chaque jour, en lien avec le thème choisi, des citations de saints seront proposées, ainsi qu’une anecdote ou un témoignage de prêtre en audio, pour nous associer à leur vie quotidienne. De plus, une prière et une démarche concrète viendront soutenir les prêtres dans leur ministère.

 

Comment pouvons-nous expliquer qu’il y ait de moins en moins de prêtres et religieux ?

Je pense que nous ne prions pas assez pour les vocations : demandons à Dieu les prêtres dont nous avons besoin. La Bible nous dit bien que “ La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux, priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour la moisson. ” (Luc 10, 1-9). Jésus nous adresse ce commandement, nous devons décider de prier pour recevoir des prêtres, de saints prêtres. Un prêtre qui tombe entraîne de nombreuses âmes loin du Christ et peut aussi décourager ceux qui ont la vocation à répondre à l’appel de Dieu. Le désir de sainteté du prêtre est donc essentiel pour tous. Tous les prêtres ont besoin du soutien concret, de l’amitié et de la prière des fidèles et de l’Église pour devenir des saints.  Enfin, nous demandons souvent aux prêtres de prier pour nous, et oublions de le faire en retour, pour eux. Par exemple, en allant se confesser, prenons-nous le temps de demander qu’ils reçoivent la grâce de Dieu pour que leurs paroles d’exhortation viennent de Dieu lui-même ?

 

Y a-t-il une phrase d’un saint, un verset de la Bible qui vous tient à cœur dans votre prière pour les prêtres ?

Différentes phrases motivent ma prière, par exemple lorsque le démon s’adresse au curé d’Ars en disant “ Que tu me fais souffrir !… S’il y avait trois prêtres comme toi sur la Terre, mon royaume serait détruit ”. Le bienheureux père Édouard Poppe déclare : “ Si nous pouvions, par nos sacrifices, obtenir de Jésus ne fut-ce qu’un prêtre saint chaque année, le monde entier serait bientôt sanctifié. Seul le feu allume l’incendie. ” Cette dernière phrase me tient particulièrement à cœur et si les prêtres sont vraiment embrasés, l’incendie de la foi va se répandre. Saint Pierre disait aux prêtres : “ Soyez les pasteurs du troupeau de Dieu qui se trouve chez vous ; veillez sur lui, non par contrainte mais de plein gré, selon Dieu ; non par cupidité mais par dévouement ; non pas en commandant en maîtres à ceux qui vous sont confiés, mais en devenant les modèles du troupeau. ” Quelle belle, mais difficile mission !

Cette neuvaine est un cadeau que chacun peut faire pour confier nos pasteurs, une façon de prier Jésus de nous donner de saints pasteurs. Le sacerdoce est le sacrement le plus bouleversant que Dieu nous donne. Dans l’Eucharistie, Dieu se fait pain ; dans la confession, Dieu se penche sur notre misère, mais dans le sacerdoce, Dieu nous donne les sacrements, ses plus grands trésors, à travers un pauvre pécheur. Le sacrement de l’ordre est extraordinaire : Dieu a choisi de dépendre d’hommes pécheurs, de venir sur l’autel à leur parole, de se donner à travers eux, pour se donner à tous. En cela, nous pouvons rendre grâce à Dieu et intercéder pour tous les prêtres et être un soutien pour eux.

N’hésitez pas à nous rejoindre dans cette neuvaine !

Web Servant

Author Web Servant

More posts by Web Servant

Leave a Reply